Annoncé comme l’une des sorties les plus attendus du mois, en raison de l’énorme polémique qu’il y a eu autour d’un baiser entre les deux artistes, le titre « Toi et moi » de Nikanor et Sessimè est enfin sorti. Le moins que l’on puisse dire, c’est… qu’il y a beaucoup à dire sur ce projet.

Il faut d’abord commencer par analyser la performance des deux artistes. Mais pour ça, il est peut-être utile de revenir derrière. On est tous d’accord pour dire que Nikanor et Sessimè ont tous deux un potentiel hors norme. La preuve, ils comptent à leur actif plusieurs hits.

Entre autres « Yinkô tché » pour le premier et « Je ne vois que toi » pour la seconde. D’un autre côté, ils ont tous deux eu des distinctions. Nikanor était le meilleur artiste de l’année 2017 au Bénin Top 10 Awards. Sessimè a, quant à elle, décroché le même trophée, mais en 2019, sans compter celui obtenu au Bénin Showbiz Awards.

Donc, « Toi et moi », l’attente était normale. On partait sur du haut de gamme.

Par contre, l’attente est-elle vraiment comblée ? Peut-être que oui, peut-être que non. Mais pour nous, nous pensons que le titre aurait probablement pu être travaillé dans un autre sens.

Le choix artistique de servir une composition musicale qui sonne comme un remix de « Manvô manvô » est osé. Personne ne peut dire le contraire.

Toutefois, il aurait certainement été préférable de faire une sortie nouvelle, d’autant qu’il s’agit d’une collaboration entre deux artistes, que disons-nous, deux stars du Bénin. A moins qu’il y ait une autre histoire derrière…

Car oui, qui sait, qui sait si la précipitation ne se serait pas invitée dans la danse pour conditionner la cadence. Qui sait. Qui sait si Nikanor et Sessimè, pour faire oublier la vidéo du baiser et taire les mauvaises langues, n’ont pas simplement décidé (hâtivement) de commun accord de faire une sortie musicale. « Servons leur un morceau, et faisons croire que la vidéo était une annonce de collaboration ».

Cela dit, rien ne peut enlever à « Toi et moi » le mérite qu’il a de vendre de la joie. Sessimè garde un timbre vocal suffisamment doux et conciliant pour concilier nos cœurs avec ses paroles.

De l’autre côté, Nikanor reste fidèle à son registre et retrouve sa veste de lover, dont il s’était séparé depuis « Manvô Manvô ».

Dans l’ensemble, le projet est bon. Néanmoins, nous pensons qu’il méritait d’être travaillé davantage en profondeur. Et vous, l’avez-vous écouté ? Qu’en pensez-vous ?

Rédaction: Sangoku & Alex

1 COMMENT

Laisser un commentaire