Menu Fermer

On sait comment Shumpaga et les siens organisent un barbecue

C’est avec une fine touche musicale que Shumpaga se découvre et redécouvre son potentiel sur une prod festive. Rien ne laissait pourtant transparaître qu’il s’inviterait sur une telle dimension de sitôt. On aurait espéré qu’il monte dans la cadence juste après ‘’Plus Plus’’ (ft Ralami) en dévoilant un son RAP, mais non : il crée l’inattendu.

Aussi inattendu que la collaboration, qui naît dans un jardin lors d’un barbecue, le son se laisse agréablement déguster. Il demeure assaisonné à la fois par la dimension musicale proposée (quoi qu’on en dise, il reste un son RAP), et par l’intervention de chacun des intervenants – tautologie recherchée. Les figurants s’invitent sur scène, déstressent, décompressent devant l’objectif de la caméra, se laissent bercer par la mélodie, et dansent.

D’un autre côté, ZEF monte dans le jeu avec toute sa force de frappe. Pas de passe-passe sur l’instrumental. Non, il tire droit au but avec des rimes renversantes. On avoue : on a parfois du mal à le comprendre, et à comprendre son texte. Mais c’est justement cela sa magie ? ZEF, comment tu fais pour y parvenir ? « Crois-moi (…) je suis timide. Si tu me regardes, je te regarde » (ZEF).

Ni ZEF ni Shumpaga n’est seul dans cette aventure. Quatuor d’occasion, le groupe augmente sa vitesse avec l’accompagnement de Joe Kingston et 007 Van Gogh. Le premier lance son offensive en misant sur sa seule carte, son joker : les techniques verbales. Quant à 007 Van Gogh, cagoulé (on se demande bien pourquoi), il ne se laisse pas distancer. Il touche la cible en optant pour une série de vers décontractés, désinvoltes et pourtant puissants.

Viande, musique, boisson, amis… tous les ingrédients sont réunis dans le clip pour un bon barbecue. Envie d’y faire un tour ?

Rédaction: Sangoku

Voir plus

Laisser un commentaire