Menu Fermer

LBpix, graphiste et ami de Shumpaga raconte une anecdote très amusante sur lui

Il est peut-être un homme de l’ombre, mais c’est l’un de ceux qui jettent de la lumière sur les artistes. Parmi eux, Shumpaga. Il est celui qui a réalisé ses deux derniers covers pour les #ShumpagaStyle 02 et 03. Mais jusque-là, on ne sait que peu de choses. Dans cet entretien exclusif, il se livre à nous et conte même une petite anecdote sur Shumpaga…

HM : Commençons sur de bonnes bases. Présente-toi stp.

Mon nom à l’état civil, c’est Lubin CHRISTOPHE. Je suis graphiste/photographe et je réside à Cotonou depuis plusieurs années. Je vais anticiper sur quelques questions (j’adore faire ça). Où j’ai commencé le graphisme ? Au lycée. Pour la photographie, c’était en 2012.

 

HM : C’est pas cool MDR ! Tu vides mon questionnaire là. Mais parlons de ta relation avec Shumpaga. Tu as réalisé les covers de ses récentstitres. Comment cela se fait ?

Pour répondre, je commence d’abord par mon inspiration. Elle me vient toujours de ce qu’il me présente. Pour moi, l’idéal serait de prendre les photos puis de les monter par mes propres soins. Seulement, la plupart du temps, Shumpaga m’envoie les images (le cas de la SS03). Elle ne correspondait pas vraiment à l’idée que je me faisais. J’ai dû en faire une adaptation.

HM : Shumpaga t’oblige-t-il à tout le temps lui rendre des comptes de l’évolution ?

Non pas du tout ! Il me fait confiance. Il fait confiance à mon esprit créatif. Du coup, assez souvent, pour ne pas dire toutes les fois, il me laisse le feu vert. De cette façon, je m’exprime librement. Après tout, Alex et moi travaillons ensemble depuis quoi ? Depuis le lycée. Et ce que j’aime, c’est qu’il ne me privatise pas. Je fais aussi des covers pour d’autres artistes.

HM : On dirait des potes sûrs et de vieille date…

Oui HM, c’est le cas. Lui et moi, nous nous connaissons depuis le collège. Attiré par son esprit chevaleresque et lui par mon fair play, nous sommes vite devenus potes, puis frères. On se fait confiance. Et quand il a des réalisations graphiques, il sait qu’il peut compter sur moi.

HM : Vu vos relations, si tu devais décrire Shumpaga en 3 mots, que dirais-tu ?

Trois mots hein ? Souriant travailleur patriote. Ce trio de mots le définit le mieux.

 

HM : On est curieux de lire une anecdote sur la vie de Shumpaga. T’en as une pour nous ?

Des anecdotes, j’en ai plein. Laissez-moi vous en raconter une. Un soir où on discutait, aux environs d’une heure du matin, il me lâche « Bro, ça ne va pas trop. Je me suis embrouillé avec ma meuf.  Je l’aime. J’ai besoin d’écrire. » Devine quoi ? Toute la nuit-là, il n’a pas trouvé le sommeil. À 4 h, j’avais à la fois le texte et la version brute du son que cette situation l’avait inspiré. A mon réveil, je n’en revenais pas.

HM : Donc Shumpaga attrape aussi goumin. Je pensais que j’étais le seul. En parlant de ça, parmi les trois premiers #ShumpagaStyle, lequel tu affectionnes le plus ?

‘’YovoYovo’’, c’est mon gros coup de cœur. Il est rythmé, soft et digeste. Il y a de l’ambiance et le style de Shumpaga se meut à l’intérieur.

 

HM : Comment t’as su, c’est mon favori aussi, mais mon avis ne compte pas. Sinon, en dehors du graphisme, tu es un chasseur d’image. Comment trouves-tu ton équilibre ?

Oui, c’est vrai, je le suis. Je travaille en journée en tant que graphiste et après, je dédie tout le reste de mon temps à la photographie. C’est le cas surtout les soirs et les week-ends. Lbpix, ma Signature.

HM : Des projets en cours ?

De très beaux projets sont en cours de préparation. Je préfère vous faire la surprise…

Interview: Sangoku

Voir plus

Laisser un commentaire